Bonne pour le service

par Le Grincheux  

La machine à états finis est maintenant bonne pour le service. Rien n'a été laissé au hasard.

Les équations des transitions sont les suivantes :

j0=q3'(I'(q2 xor q1)+I(PBT'+q2'(C255+q1')+q1PHT+q2PHT'))+q3q2'q1I
k0=q3((q2 xnor q1)+q1'PBT')+q2'PBTC15(q1'IPHT'+q3'q1PHT)
        +q2I'(PBT'+q3'PHT+q1)
j1=q2'q0'I'(PHT+q3'PBT)+q3'q0I(PHT+C15)+q2PBT'(q0+I)
        +q3q0'(PHT+PBTC15+q2)+q3'q2(q0PHT+IPHT')
k1=q3'(q2'(q0'I'+q0PBTPHTC15)+q2q0I')
j2=q1'q0'I'(PHT+q3'PBT)+q3'q0I(PBT'C15+q1'PHT)+q3q0'(PHT+q1+PBTC15)
        +q3'q1(q0(C15+PBT')+IPBT')+q1q0'IPHT
k2=q3'q1'q0(I+PBTPHT'C255)+q1(q3+q0I')+q3q0'
j3=q0'I'(q2 xor q1)+q1'q0(I'(q2'+PBTPHT'C255)+q2I)
k3=q2'q0'(PHT+C15)+q2'q1+q2q1'q0(PBT'+C15)

Et le schéma complet devient :

Fig. 1 : la même chose en grand

Avec une horloge à 8 Hz, les tensions de chauffage sont présentes 64 s avant l'application de la haute tension. Lorsque la haute tension est coupée volontairement, les tensions de chauffage restent actives durant 64 s de plus. Les défauts d'une partie des alimentations provoquent une mise en sécurité du système.

La question est maintenant de savoir si j'implante la logique combinatoire dans une mémoire à diodes (512 mots de 5 bits, donc 2048 bits) ou en arithmétique pure.

Facile, non ?

Aucun commentaire pour le moment


Formulaire en cours de chargement...